À PROPOS

L'APNA a longtemps été le seul organisme représentatif de tous les navigants.

En effet, l’association est née précocément, alors que les pilotes n’étaient pas encore organisés en corporations.

À ce titre, l’association a apporté sa pierre à la construction de l’édifice social en œuvrant à la création des premiers syndicats dédiés au personnel navigant.

L’APNA aujourd’hui

Forte d’un siècle d’histoire, l’APNA oeuvre dans l’intérêt des pilotes de ligne. Qu’il s’agisse de promouvoir la profession auprès des plus jeunes, de défendre l’emploi ou d’accompagner les retraités, l’association est active sur plusieurs fronts :

l’APNA travaille à la mise en place de 5 projets :

Projet 1- la création d’un réseau de parrainage

– Les candidats au métier de pilote doivent pouvoir être parrainés par les pilotes expérimentés. Les moyens à disposition par l’APNA aux parrains seront les vols et simulateurs de parrainage, mais aussi des grilles d’analyse des écoles (cf. programme de labélisation des ATO) et des formations adaptées au candidat. Le conseil des parrains sera important pour guider les candidats vers la formation adaptée à leur profil. Lorsque nous serons complétement sortis de la crise sanitaire, les parrains en ligne pourront à nouveau proposer des vols et des séances de simulateur en observation à leur filleul, tandis que les parrains retraités fourniront le conseil.

– Les pilotes en fonction dans des compagnies étrangères doivent pouvoir faciliter l’accès aux sélections de leur compagnie à leurs collègues français en recherche d’emploi. Le recensement des pilotes sans emploi et la facilitation des maintiens de compétence a été mis en place à cet effet. Ainsi, c’est grâce au réseau créé par le recensement que l’APNA a pu diffuser en avance de phase les annonces pour CMA-CGM, l’Armée de l’Air et un poste sur DA42 en Afrique.

Projet 2- Outil d’évaluation des candidats ab initio

L’APNA a permis, depuis quelques années, à de nombreux candidats de se préparer aux sélections de pilotes par la mise en condition réelle des entretiens de sélection grâce aux pilotes bénévoles de l’APNA.
L’objectif est aujourd’hui de permettre à tous les candidats à la profession d’être évalués dans toutes les composantes des sélections : psychotechnique, psychomoteur, anglais, travaux de groupe et entretien. Les candidats pourront alors connaître l’écart avec les pré requis de l’emploi en compagnie. Nous espérons ainsi réduire le taux d’échec des candidats pilotes en sélection compagnie puisque la détention d’une licence de pilote n’assure pas l’employabilité.

Projet 3- la labélisation des écoles de pilotage (ATO)

– Les ATO français sont disparates dans leur qualité pédagogique et leur éthique. Un groupe de travail de l’APNA a créé un projet de chartes d’éthique et pédagogique qui est en discussion avec le GIPAG (Groupement Inter Professionnel de l’Aviation Générale). Une fois validée, la mise en œuvre de ces chartes sera contrôlée par un groupe de travail de l’APNA sous l’égide de collègues ayant l’expérience de la formation initiale. Les comptes-rendus de ces audits seront à disposition des parrains pour faciliter leurs conseils aux candidats.

Projet 4- La création et l’accès à des formations diplômantes pour les pilotes :

L’objectif des formations décrites ci-dessous, sera à la fois de donner une employabilité à la fonction de pilote par une formation adaptée aux pré requis des compagnies, mais aussi l’accès à des fonctions alternatives au sol, tout en adaptant la formation aux évolutions techniques des avions de plus en plus automatisés.

o Les pilotes sortis d’ATO peuvent accéder à une formation diplômante (Diplôme de l’Université Aix-Marseille en coopération avec l’Institut Mermoz) crée à l’initiative de l’APNA dont la première promotion débutera le 3 octobre 2022. C’est en fait une formation d’une semaine par mois pendant 9 mois centrée sur les Notech et le management, préparant à la fois aux sélections pilotes en compagnies, mais aussi à l’emploi dans les fonctions supports en cas d’attente d’emploi pilote.

o Les candidats Ab initio pourront présenter leur candidature à une formation intégrée diplômante (Université Aix-Marseille-Institut Mermoz) débutant à l’automne 2022. Cette formation dispensée par des instructeurs formés à l’enseignement aux compétences non techniques, aura pour base le programme de la formation initiale AESA avec comme fil conducteur le traitement ATQP des événements. Les ATO en charge de la partie formation initiale devront répondre aux critères pédagogiques du projet de charte pédagogique.

o Reconversion de pilotes en ingénieurs : Les pilotes expérimentés ont maintenant accès à 4 types de diplôme d’ingénieur CNAM prenant en compte leur expérience pour environ 50% des ECTS permettant ainsi une formation en 18 mois. (Plus de 40 pilotes sont déjà inscrits).

o La création d’un diplôme d’ingénieur-pilote CNAM a été décidée fin septembre dernier pour une mise en place en 2024, dans le cadre de la création d’une chaire aéronautique au CNAM. L’APNA est en charge de l’expression de besoins dans la constitution du corpus d’enseignement. L’objectif est une montée en compétence des futurs pilotes dans la gestion des systèmes qui s’ajoutera logiquement aux compétences de base.

Projet 5- La création d’un espace adhérent dans le site apna-asso.com

permettant notamment de :
o Aux adhérents de communiquer entre eux
o Aux pilotes employés dans des compagnies étrangères de faciliter, auprès de leur employeur, l’accès à l’emploi des Français.
o Centraliser les offres d’emploi dans le monde
o De mettre en contact des parrainés avec leur parrain.
o De diffuser les conseils sur la typologie de formation adaptée au cursus antérieur des candidats et des financements

Association apolitique, l’APNA est un interlocuteur privilégié des parlementaires et autres décideurs des mondes de la politique et du transport aérien, en France, comme en Europe.